• TouchDown©AlinePaley-4768

    Aline Paley

touch down

  • Chorégraphie Maud Blandel, I L K A / Lausanne (CH)
  • création / danse
  • Du jeudi 10 au mercredi 16 décembre
  • du mardi au samedi à 19h30 / dimanche à 17h
  • durée : 1h
  • jeudi 10 décembre à 18h ESPACE PUBLICS - Sandrine Kuster présente Maud Blandel
    inscriptions souhaitées > en remarque lors de votre réservation au spectacle
  • dimanche 13 décembre : Atelier de théâtre pour les KIDS
    > inscription jusqu'au mardi 8 décembre auprès de atelier@arsenic.ch  
  • dimanche 13 décembre garderie gratuite pour les KIDS
    > inscription jusqu'au mardi 8 décembre en remarque lors de votre réservation au spectacle

jeudi 10 et vendredi 11 décembre
avec le spectacle 
Don’t Judge de Nic Lloyd (CH)

2 spectacles pour 21.-
pour en bénéficier mentionnez CUMULUXE en remarque à votre réservation

Un jour, les Dieux des stades ont dit : « Tenez jeunes filles, voici notre temps mort. Faites-en bon usage. » Les adolescentes ont tendu les mains et accepté le présent. Mais avaient-elles seulement conscience de la charge dont elles venaient d’hériter : une mise à mort du temps (par le « divertir ») qui marquerait peut-être le temps de leur propre mise à mort ?

TOUCH DOWN revient sur le destin tragique de la cheerleader en orchestrant la rencontre entre deux mythes : l’un, rite païen lors duquel, à chaque printemps, on sacrifie une jeune fille qui devra danser jusqu’à la mort pour garantir une récolte prospère ; l’autre, populaire, lors duquel un groupe de jeunes filles doit danser à chaque temps-mort pour maintenir la foule excitée. Une confrontation entre deux icônes de la modernité : la cheerleader et Le Sacre du printemps. Une confrontation entre la culture savante et la culture pop. Entre le noble et l’ig-noble.

En ritualisant une pratique mainstream, TOUCH DOWN est une invitation à repenser l’acte de sacrifice et de ses corps dévoués. Et pose ainsi la question : de quoi la cheerleader est-elle l’icône ? et à quel prix ?

Formée à la danse contemporaine à Toulouse puis plus récemment à la mise en scène dans le cadre du master de la Manufacture – HETSR de Lausanne, Maud Blandel créé ILKA, une structure de création et de réflexion autour des arts chorégraphiques. Une même interrogation rassemble les différents travaux menés, à savoir, comment envisager la danse comme un médium critique, une puissance d’inquiétude face à nos comportements ? Comment penser un nouvel engagement par la danse loin du trop ressassé « jeter son corps dans la bataille » et qui ne soit pas non plus à être classé du côté de la danse militante ?

Attention Fil Rouge Maud Blandel poursuit ses interrogations autour de la figure archétypale de la CHEER LEADER avec Karim Belkacem – à voir durant le Programme commun

>Voir une interview de Maud Blandel pour Cheer Leader

.

 

Conception et chorégraphie : Maud Blandel

Création sonore : Orane Duclos

Création lumière : Léa Maris

Avec : Sidonie Duret, Lola Kervroëdan, Colline Libon, Aline Lopes, Maya Masse, Ana Teresa Pereira

Administratrice et production : Anna Ladeira

Production : ILKA

Coproduction: Arsenic – centre d’art scénique contemporain

Soutiens (en cours) : Ville de Lausanne, Loterie Romande, Service culturel Migros Vaud, Fondation Ernst Göhner, Les Subsistances, Accueil Studio, 2015-2016

.

Formée à la danse contemporaine à Toulouse puis plus récemment à la mise en scène dans le cadre du master de la Manufacture – HETSR de Lausanne, Maud Blandel créé ILKA, une structure de création et de réflexion autour des arts chorégraphiques. Une même interrogation rassemble les différents travaux menés, à savoir, comment envisager la danse comme un médium critique, une puissance d’inquiétude face à nos comportements ? Comment penser un nouvel engagement par la danse loin du trop ressassé « jeter son corps dans la bataille » et qui ne soit pas non plus à être classé du côté de la danse militante ?