• CD_DID_7134_Copyright_Didier Crasnault

    Didier Crasnault

  • CD_DID_7125_Copyright_Didier Crasnault

    Didier Crasnault

  • CD_DID_7126_Copyright_Didier Crasnault

    Didier Crasnault

  • halorygoerger_Copyright_Titanne1bregentzer_4

    Didier Crasnault

  • CD_DID_7111__Copyright_Didier Crasnault

    Didier Crasnault

  • CD_DID_7151_Copyright_Didier Crasnault

    Didier Crasnault

  • halorygoerger_Copyright_Titanne1bregentzer_1

    Didier Crasnault

Corps diplomatique

  • Concept Halory Goerger (FR)
  • accueil / théâtre
  • du 9 au 11 juin à 19h30
  • durée : 1H30
  • www.amicaledeproduction.com
  • MANGER AVANT/APRES SPECTACLE - assiette du soir dès 15.-
    entre 18h30-21h30 les soirs de représentation
    réservation repas conseillée par mail à resto@arsenic.ch ou par téléphone au 021 625 11 43
  • PARTENARIAT SPATIO-STELLAIRE AVEC LA MAISON D’AILLEURS !!!
    Danse avec les étoiles - Exposition à la Maison d’Ailleurs jusqu’au 28 août 2016
    L'exposition, comme le spectacle, renvoient au langage et à l'esthétique en science-fiction, et à la façon de créer des signes et des codes. Projection de textes en lien avec l’exposition à l’Arsenic.
  • PROMO INTERSTELLAIRE : 16.- 2 LIEUX
    LE SPECTACLE CORPS DIPLOMATIQUE A L'ARSENIC + UNE ENTREE POUR L'EXPOSITION
    "DANSE AVEC LES ETOILES"  A LA MAISON D'AILLEURS
  • JEUDI 09.06 / 18h : Conférence « Inventer la langue : la science-fiction comme laboratoire »
    avec Marc Atallah, directeur de la Maison d'Ailleurs / foyer de l’Arsenic, entrée libre.
  • consulter la carte spectacle

 

soirées CUMULUXE avec le week-end PLEIN TUBE les 10 et 11 juin
> consulter le programme 

Que se passerait‐il si la NASA envoyait dans l’espace une troupe d’astronautes amateurs, chargés
de se reproduire, d’écrire et de répéter un spectacle jusqu’à la fin des temps ? Corps diplomatique fait le récit de cette odyssée de plusieurs milliers d’années, qui commence comme une utopie futuriste et se termine par un retour aux origines du langage. Une réflexion drôle et profonde sur la postérité de l’humanité et la fonction de l’art, plantée dans un décor digne d’un film de science‐fiction.

Dans Corps diplomatique, cinq représentants ordinaires de la race humaine (dont un journaliste de France 3-Régions) s’embarquent dans une aventure intergalactique hors norme : créer, dans la station spatiale Jean-Vilar, le spectacle censé illustrer le patrimoine culturel de l’humanité et établir une communication avec d’hypothétiques formes de vie.

« Un journaliste local a fait le déplacement pour assister au départ du Corps Diplomatique, un groupe d’astronautes amateurs qui s’apprête à dériver dans l’espace pour écrire du théâtre au quotidien. Débarrassés des contraintes de temps, et à des années-lumière de l’agitation terrestre, ils pourront produire une oeuvre dans un mouvement créatif continu. Touché par la pureté de la démarche, le journaliste va faire le choix de rester, et le regrettera jusqu’à la fin des temps. Corps Diplomatique met en scène la lente dégradation d’une utopie communautaire, et célèbre nos efforts parfois dérisoires de construction d’un discours artistique cohérent dans une société en déconfiture.
On ne m’a pas confié la responsabilité d’un programme spatial, mais ce projet est ce que j’aurais voulu envoyer dans l’espace, plutôt que de laisser la NASA mettre n’importe quoi dans ses fusées. »

Halory Goerger

 

Revue de presse :

> Revue de presse – Corps Diplomatique – 05042016

> 24 Heures, 9 juin 2016

 

 

 

Conception et mise en scène : Halory Goerger
Interprétation & collaboration artistique : Albane Aubry, Mélanie Bestel, Arnaud Boulogne, Dominique Gilliot, Halory Goerger
Régie générale : Emilie Godreuil
Développement informatique et conception des interfaces : Antoine Villeret et Cyrille Henry
Son et régie numérique : Robin Mignot / Stéphane Lévêque
Intégration électronique : Robin Mignot
Lumière : Annie Leuridan
Création costumes : Aurélie Noble
Musique additionnelle : Martin Granger
Regard extérieur : Mylène Benoit
Conception décor : Halory Goerger / Théâtre Nanterre-Amandiers
Conseil maquillage : Manue Brechet
Administration de production : Marion Le Guerroué pour l’amicale de production

 

Halory Goerger conçoit des spectacles et des installations au lieu de construire des maisons ou de réparer des animaux, parce que c’est mieux comme ça pour tout le monde. Il travaille sur l’histoire des idées, parce que tout était déjà pris quand il est arrivé. Né en 1978, vit à Lille. Après des études de lettres, de sciences de l’information et de théorie des medias, il déplace ses recherches sur scène. Il inaugure en 2004 une pratique sauvage, ancrée dans l’expérimentation langagière et la recherche de formes . Davantage influencé par la non-danse que par le oui-théâtre, il écrit et interprète de petites formes agglomérées dans une première pièce en évolution permanente, Métrage variable (2004-2011), qui mélange poésie sonore et cinéma augmenté. Il conçoit des installations autour du livre (le grand lecteur et toucher le fonds (sic), 2005, avec Martin Granger). Il écrit de vraies-fausses publicités pour la danse contemporaine, Bonjour concert (2007). Il conçoit, met en scène, et interprète avec A. Defoort deux projets :  &&&&& & &&& (2008), et Germinal (2012), dans lesquels il développe une écriture de plateau devenue son medium principal. Entre 2010 et 2012, avec le collectif France Distraction, il conçoit une série d’installations, notamment les Thermes, piscine à balles dans laquelle il prodigue des interventions consacrées aux stoïciens.