• IMG_3692

NON à la mise en péril d’une information de qualité et de proximité

Partagez et signez cette pétition ! > ici

NON à la mise en péril d’une information de qualité et de proximité

En tant qu’acteur culturel, il nous semble aujourd’hui essentiel d’exprimer notre inquiétude face aux menaces devenues désormais réalité qui pèsent sur les quotidiens La Tribune de Genève et 24Heures.

Les coupes budgétaires annoncées par TAMEDIA, ayant pour conséquence la suppression de postes au sein des titres mentionnés portent atteinte à la qualité de l’information, à un travail de terrain, à une information de proximité.

Pour les acteurs culturels dont nous faisons partie, la presse culturelle est primordiale.
La possibilité d’avoir des journalistes pouvant couvrir les activités proposées par nos structures et les artistes que nous défendons contribue à faire connaître le travail, en large partie porté par des fonds publics et constitue une manière de restituer publiquement des œuvres ou actions mises en place pour la population par nos structures.

Le nombre de journalistes culturels diminue considérablement d’année en année et la spécificité des articles dans les pages culture n’est pas toujours une priorité.

Artistes et public ont besoin de ce retour critique de large portée que donnent les journalistes culturels à la population. La menace pour leur emploi, constitue une menace pour la création artistique, le développement de publics et la formation d’un débat public qualitatif et éclairé garant de la diversité et la liberté d’opinion.

La diversité de la presse régionale doit absolument être préservée, il nous semble dès lors essentiel, en tant qu’acteurs culturels de nos régions de faire part de nos craintes quant aux coupes budgétaires et aux menaces sur les emplois au sein des rédactions.

Nous soutenons les rédactions touchées par les coupes budgétaires et demandons à la société TAMEDIA de reconsidérer les restructurations envisagées pour s’engager dans un travail d’information de qualité, de proximité et garant des valeurs démocratiques.

L’ARSENIC