• op2news1

La suite? Le baiser et la morsure

Les mots sont si intelligibles et si pratiques que nous n’écoutons plus qu’eux. Or, les corps et les voix expriment quelquefois mieux que les mots ne disent. Nos cousins les gorilles, chimpanzés et autres bonobos, vivent dans des sociétés complexes où l’on se passe de mots. Le baiser et la morsure questionne les ressorts insoupçonnés de ces échanges physiques et verbaux. Une mise en scène énigmatique et limpide, qui sonde les racines insaisissables du langage et nous transporte aux sources chuchotantes du verbe. Une évocation de ce que pourrait être la vie des hommes s’ils ne parlaient pas…

Le baiser et la morsure - du 18 au 28 avril – Compagnie de nuit comme de jour – Conception et mise en scène Guillaume Béguin, avec l’équipe artistique – ma, je, sa 19h / me, ve 20h30 / di 18h – garderie gratuite le di 28 avril